巨大信仰のルーツ 神々しい御神体

乳房杉

Chichisugi

LE CÈDRE DE CHICHI-SUGI

Journal d’expédition des charmes de San'in

Liste

LE CÈDRE DE CHICHI-SUGI

Un objet de vénération divine aux
origines du culte des arbres géants

Vidéo Youtube

Rencontre avec un monstre divin énorme et mystérieux dont on estime l’âge à 800 ans

Lorsque l’on descend de voiture le long de la route qui parcourt le côté nord du mont Daimanji, le plus haut sommet de Dogo des îles Oki qui culmine à une altitude de 608m, on découvre alors un paysage à couper le souffle. Au-delà du portail torii, on aperçoit en effet un arbre géant vieux de 800 ans d’une hauteur de 38 m et au tronc d’une largeur de 9,6 m. On se trouve véritablement en présence d’un monstre divin.

Le tronc se divise en 15 branches entre 4 et 8 m au-dessus du sol, et 24 racines de tailles diverses en forme de sein pendent des branches. C’est de cette forme que l’arbre tire son nom de cèdre chichi (poitrine). Ce cèdre est très loin de l’image généralement admise de ces arbres de grande taille se dressant droits vers le ciel.

Il est tellement énorme et d’une forme si étrange et divine qu’en le voyant, on ne peut retenir un « Waou ! » d’admiration. L’arbre a une présence extraordinaire qui fige littéralement le spectateur.

Aux origines du culte des arbres géants unique au Japon. En sa présence extraordinaire, on ne peut que joindre les mains en signe de prière.

Dans le Japon antique existaient un culte des montagnes et un culte des arbres géants qui étaient des croyances locales originales. Ce lieu constitue donc un site précieux pour transmettre encore aujourd’hui le culte des arbres géants issu des croyances japonaises des origines. Un air froid parcourt les lieux telle une présence invisible et la puissance naturelle qui se dégage de l’arbre donne envie de joindre les mains en signe de prière. Il n’y a pas de bâtiment au sanctuaire Iwakura mais seulement un portail torii et cet arbre, qui constitue en lui-même l’objet du culte.

On y trouve également une formation rocheuse inhabituelle appelé Iwakura Kazaana (trou de vent) créée autour de l’arbre par l’accumulation des pierres roulantes de basalte. Même en plein été, un vent froid souffle entre les interstices des pierres. En raison de ce phénomène naturel inhabituel, de nombreuses plantes nordiques et de montagne y poussent, y compris des ormes, ifs et noyers du Japon. Après leur séparation du continent, les îles Oki ont évolué d’une façon unique et dégageront toujours cette aura de mystère.

{ Accès }

  • ● Accès au cèdre Chichi-sugi : à environ 70 minutes en voiture du port de Saigo

  • ● Fuse, Okinoshima-cho

Journal d’expédition des charmes de San'in

Liste

LE CÈDRE DE CHICHI-SUGI