確かな伝承技術と新しい瓦の世界

石州瓦

Sekishu Gawara

LES TUILES SEKISHU-GAWARA

Journal d’expédition des charmes de San'in

Liste

LES TUILES SEKISHU-GAWARA

Des techniques traditionnelles authentiques
pour un nouvel univers de produits en tuile

Des tuiles rouges qui ont voyagé jusqu’à Hokkaido via la route maritime de Kitamaebune

Quand on évoque les maisons de la région San’in, ne pense-t-on pas d’abord à leurs tuiles brun-rouge ? Même s’il serait peut-être exagéré de dire que la région d’Iwami dans l’ouest du département de Shimane est la « Florence du Japon », le paysage formé par les tuiles rouges des toits de ses hameaux laisse une forte impression et procure un sentiment de chaleur apaisant.

L’histoire des tuiles Sekishu-gawara, qui se sont développées dans la région d’Iwami, remonte au début de l’époque d’Edo. Leur fabrication a débuté lorsque le premier seigneur du domaine de Hamada, Furuta Daizen Daifu Shigeharu, a ramené avec lui du château de Matsuzaka, dans la province d’Ise un tuilier originaire de la province de Settsu lors de son installation à Hamada, pour fabriquer les tuiles du château qu’il y a fait construire.

Leur couleur brun-rouge est obtenue par l’émaillage d’un kaolin de qualité à faible teneur en fer avec de la pierre de Kimachi venue de la région d’Izumo. Les tuiles Sekishu-gawara sont bientôt devenues connues sous le nom d’Aka-gawara, ou tuiles rouges. Elles se caractérisent par leur imperméabilité presque totale à l'eau et leur résistance aux dégâts du gel et du sel. La réputation de leur qualité a gagné tout le pays, dépassant les villages d’agriculteurs et de pêcheurs des départements voisins, pour s’étendre jusqu’à Hokkaido dans le nord du pays à bord des bateaux empruntant la route maritime de Kitamaebune.

L’impressionnant nouvel univers des produits en tuile nés de techniques traditionnelles transmises depuis 200 ans

En 1806, à la fin de l’époque d’Edo, Seiji Iwata, tuilier de première génération à Kamedani, reçut la permission du domaine Hamada de fabriquer des tuiles, et construisit un four dans le village de Kamedani. Il était le fils du tuilier qui avait accompagné le premier seigneur de Hamada dans la région et d’une servante du domaine Hamada. Il fut également le propriétaire de première génération de l'actuelle Kamedani Ceramics, Co., Ltd Kamedani Ceramics a continué à produire des tuiles Sekishu-gawara depuis sa fondation il y a plus de 200 ans. Norio Kamedani, 9ème du nom, perpétue et affine les techniques dont il a hérité.

Les tuiles réalisées par Kamedani ceramics se caractérisent par leur température de cuisson élevée, et ce même parmi les tuiles Sekishu-gawara. En effet, les tuiles Sekishu-gawara ordinaires sont cuites à plus de 1 200°C, une température supérieure à celle des autres lieux de production, mais dans le cas de Kamedani Ceramics, elle atteint 1 350°C, soit la cuisson la plus chaude du monde. Cela a pour effet de rendre les tuiles beaucoup plus résistantes et de les doter d’un coefficient d’absorption d’eau incroyable d’environ 1%. À notre époque où tout est automatisé, Kamedani Ceramics réalise patiemment chaque tuile qui est soigneusement émaillée à la main, conformément à sa méthode de fabrication traditionnelle.

Ces dernières années, fort de techniques basées sur 200 ans d'histoire, Kamedani Ceramics s’investit avec ambition dans la création de nouveaux produits. Ses tuiles s’alignent même sur les murs de restaurants populaires dans les grandes villes.

« Cette râpe a l’air si pratique... » admire le capitaine Uchiyama. « Je la fabrique afin qu’elle fasse ressortir l'arôme encore plus qu’une râpe en peau de requin » répond M. Kamedani. Dans la galerie qu’est devenue après rénovation la maison construite par ses grands-parents il y a 90 ans, s’aligne toute une collection de vaisselle en tuile.

Accès

  • ● Accès à Kamedani Ceramics : à environ 7 minutes en voiture de la gare de Hamada, sur la ligne JR San’in

  • ●736 Nagasawa-cho, Hamada-shi, Shimane-ken

Journal d’expédition des charmes de San'in

Liste

LES TUILES SEKISHU-GAWARA